Haïku #14

Orion, le roi de mes nuits,

Du tableau, s’efface.

Les stars d’été prennent sa place.

Valérie SANTINI

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.