Sur l’air du « zizi »…

 " - Pour pouvoir sortir tout'la journée,
  Oh gué, oh gué, 
Il faudra mettre un masque sur son nez. "
 Oh gué, oh gué.
Nous a dit le Président,
Dans un discours effarant.
" - Personne ne s'embrass'ra plus,
Même à travers l'tissu. "
Le problème c'est qu'il sont tous en Chi-ine.
On peut pas y aller car on confi-ine.


REFRAIN :
Où, où, où, où sont les masques par chez nous ?
On n'en a plus.
On est foutus.
On est panés.
On est bernés.
Le seul moyen d's'en procurer,
C'est bien de se les fabriquer.
Où, où, où, mais où sont les masqu's par chez nous ?  

 

De l'Ehpad tu sors la couturière,
Oh gué, oh gué.
La machine à coudre, le fil de fer.
 Oh gué, oh gué.
Tu veux trouver des tutos
Sur le net. Mais y en a trop.
Du coup tu chopes le gobu.
Mon pauv'vieux t'es d'la r'vue.
Quand t'auras trouvé le bon modè-èle,
Des masques tu en feras à la  pe-elle.


Le plus dur c'est d'choisir le tissu.
Oh gué, oh gué. 
Oh! j'ai dit : " choisir ", n'en parlons plus.
 Oh gué, oh gué.
T'as perdu tout'les aiguilles.
T'as plus d'fil, c'est la folie.
Heureus'ment y a de la colle.
Il t'en reste un plein bol.
En plus y a pénurie d'élasti-iques,
Pour les attacher, c'est la pani-ique.


REFRAIN


Une fois fabriqués, faut les porter,
 Oh gué, oh gué,
Même tout de travers tu fais le fier,
 Oh gué, oh gué.
D'avoir été ingénieux,
D'avoir tout fait de ton mieux.
Même si tu es ridicule,
T'éloigne les particules.
Et même si tous les passants rigo-olent,
Au moins t'as suivi le protoco-ole.


REFRAIN DE FIN :
On, on, on, on, on, on a des masques par chez nous.
On peut sortir de nos tanières.
Aller au bar pour boire des bières
Avec un'paill' bien entendu.
T'as fait un trou, t'as tout prévu.
Ca y est, ça y est, on a des masques par chez nous. Chez nous!!!!!!!!!!   

Valérie SANTINI

Deuil en vert

Robert HERBIN, poteau carré,

Vers d’autres cieux, s’en est allé.

Sur SAINT-ETIENNE, pluie est tombée.

Des Stéphanois, larmes ont coulé.

Alors une vague a gonflé

Et déferlé dans la vallée.

Valérie SANTINI

Haïku #31

Solitaires et confinés,

Robinsons forcés,

Mais à quand la liberté ?

Valérie SANTINI

Haïku #30

Weekend sans haïku

la poésie suspendue

la chaîne interrompue.

Dominique BONNAND

Le feu attendra

Vigne vieille,

Depuis longtemps sèche,

Bois bon à consumer,

Qui ne connaîtra plus de printemps.

Mais ne jamais se fier aux apparences :

La vie renait en ton sein,

Après le vin, voici le miel !

Le feu attendra.

Jérémy MARTINEZ

Haïku #29

Ils fendent l’azur des cieux,

Boomerangs tout noir,

Affûtés comme des rasoirs.

Valérie SANTINI

Haïku #28

Que c’est bon la nicotine

Contre le Covid !!!!

Alors, fume, ‘tit’ cigarette !!!!!!!

Valérie SANTINI

Haïku #27

Gris était le ciel teinté.

 » – Attendons la pluie!!!!!!! « ,

Crient les jardins assoiffés.

Valérie SANTINI

Un peu d’histoire

 Ce jour d'avril 44, femmes de France,
Droit de vote ont obtenu.
Avons-nous de la chance
Citoyennes enfin reconnues ? 
 
Non, il a fallu se battre,
Se mettre en quatre,
Entrer dans le lard,
Et lever haut nos étendards.

Moitié de l'humanité,
Je te souhaite le meilleur,
La santé,
Le bonheur
Et un monde apaisé. 

Valérie SANTINI

Chaleur humaine

Relations humaines, c’est dur

Dans ton exile, font souffler la froidure.

D’humaines, préfère leur

la chaleur.

Dominique BONNAND