Pour un accueil digne des réfugié.e.s d’Ukraine et de tous les pays

Motion de soutien aux réfugié.e.s et migrant.e.s proposée par les élus de la liste Loire-sur-Rhône La Citoyenne lors du Conseil Municipal de Loire-sur-Rhône (69) du 17 mars 2022.

Pour un accueil digne des réfugié.e.s d’Ukraine et de tous les pays

Depuis le 24 février dernier, l’armée russe de Vladimir Poutine ravage l’Ukraine. Plus de 2 millions d’Ukrainien.ne.s ont déjà cherché refuge à l’étranger, notamment en Pologne, dans les pays Baltes…et ce n’est que le début d’un mouvement de plus grande ampleur.

Le gouvernement français a annoncé vouloir prendre sa part dans l’accueil de ces personnes réfugiées. Il a lancé un appel aux élus leur demandant de faire connaître à leurs préfets les solutions et alternatives possibles, en lien avec le secteur associatif.

Depuis cet appel de nombreuses collectivités ont annoncé qu’elles étaient prêtes à accueillir des réfugié.e.s ukrainien.ne.s.

La commune de Loire-sur-Rhône doit également s’associer à ce mouvement de solidarité, et mettre en œuvre une communication ciblée auprès de ses habitants, de ses associations, et avec ses services pour permettre un accueil amical et de qualité des réfugié.e.s, femmes, enfants, hommes, personnes âgées contraint.e.s de fuir leur pays.

Notre solidarité doit s’exprimer à la fois par une aide financière et par l’envoi de vêtements et produits de première nécessité, mais notre commune doit se préparer d’ores et déjà à accueillir physiquement un nombre conséquent de réfugié.e.s. Nous devons dès à présent réfléchir à la mobilisation de nos moyens et infrastructures municipaux : logement, école, restauration, santé, aide sociale, etc.

Si l’urgence de la situation en Ukraine est indéniable, il ne faudrait pas oublier qu’il existe d’autres pays théâtres de guerre également, et que leurs habitant.e.s sont également contraint.e.s de fuir.

La solidarité des élu.e.s de Loire-sur-Rhône s’exprime aujourd’hui à l’égard de toutes celles et tous ceux touché.e.s par des conflits armés.

La motion a été adoptée à l’unanimité par le conseil municipal.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.