Sur l’air du « zizi »…

 " - Pour pouvoir sortir tout'la journée,
  Oh gué, oh gué, 
Il faudra mettre un masque sur son nez. "
 Oh gué, oh gué.
Nous a dit le Président,
Dans un discours effarant.
" - Personne ne s'embrass'ra plus,
Même à travers l'tissu. "
Le problème c'est qu'il sont tous en Chi-ine.
On peut pas y aller car on confi-ine.


REFRAIN :
Où, où, où, où sont les masques par chez nous ?
On n'en a plus.
On est foutus.
On est panés.
On est bernés.
Le seul moyen d's'en procurer,
C'est bien de se les fabriquer.
Où, où, où, mais où sont les masqu's par chez nous ?  

 

De l'Ehpad tu sors la couturière,
Oh gué, oh gué.
La machine à coudre, le fil de fer.
 Oh gué, oh gué.
Tu veux trouver des tutos
Sur le net. Mais y en a trop.
Du coup tu chopes le gobu.
Mon pauv'vieux t'es d'la r'vue.
Quand t'auras trouvé le bon modè-èle,
Des masques tu en feras à la  pe-elle.


Le plus dur c'est d'choisir le tissu.
Oh gué, oh gué. 
Oh! j'ai dit : " choisir ", n'en parlons plus.
 Oh gué, oh gué.
T'as perdu tout'les aiguilles.
T'as plus d'fil, c'est la folie.
Heureus'ment y a de la colle.
Il t'en reste un plein bol.
En plus y a pénurie d'élasti-iques,
Pour les attacher, c'est la pani-ique.


REFRAIN


Une fois fabriqués, faut les porter,
 Oh gué, oh gué,
Même tout de travers tu fais le fier,
 Oh gué, oh gué.
D'avoir été ingénieux,
D'avoir tout fait de ton mieux.
Même si tu es ridicule,
T'éloigne les particules.
Et même si tous les passants rigo-olent,
Au moins t'as suivi le protoco-ole.


REFRAIN DE FIN :
On, on, on, on, on, on a des masques par chez nous.
On peut sortir de nos tanières.
Aller au bar pour boire des bières
Avec un'paill' bien entendu.
T'as fait un trou, t'as tout prévu.
Ca y est, ça y est, on a des masques par chez nous. Chez nous!!!!!!!!!!   

Valérie SANTINI

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.